Un extrait du tome 2 en avant-première !

patience

 

Pour vous faire patienter en attendant la sortie de l’histoire de Chris et Adam, je me suis dit que ça vous ferait peut-être plaisir d’avoir un petit aperçu des premières lignes du livre…Mais si je me trompe, n’hésitez pas à me le dire 😀

 

Tout d’abord un petit rappel des faits :

Chris est l’un des personnages secondaires que vous avez rencontré dans le tome 1 de la série Rêves, Un Nouveau Rêve. Ce pauvre garçon en a un peu marre de sa vie de célibataire débauché et souhaite prendre du recul. Il choisit donc de faire le voeu de chasteté pendant un an, à compter du jour de Noël qu’il passe en compagnie de David et James et leur famille. Adam,  quant à lui, a tout l’air d’un dangereux biker, beau, grand, ténébreux, bref, tout ce que devrait éviter Chris. Il se trouve qu’ils vont se côtoyer…Comment ? Je vous le dirais une autre fois 😉

Nuvola a cuore

Ici, c’est un extrait du premier chapitre (non corrigé). Ce sont même les premières lignes. Vous en avez l’exclusivité !

Voici :

Un gémissement étranglé sortit de la gorge d’Adam. Il savait qu’il devait se réveiller. Ce n’était qu’un cauchemar. Il devait ouvrir les yeux. Mais il était coincé dans son corps. De nouveau cloué au sol, incapable de bouger un muscle. Se sentir si faible, si…désespérément inutile… Il ne pouvait se servir de sa force. Il ne pouvait se servir de ce qu’il avait appris dans les cours de Krav Maga qu’il avait pris. Non, car il était coincé dans son cauchemar.

Il ressentait comme s’il y était encore, la sensation de pression contre son dos alors qu’un genou lui écrasait les omoplates. L’air qui quittait ses poumons et l’afflux de sang dans son cerveau, l’adrénaline courant dans ses veines. La peur paralysante. Il était terrifié. Inconsciemment, il savait qu’il n’avait plus dix-sept ans. Qu’il n’était plus dans cette boîte de nuit. Qu’il n’était pas drogué.

Et qu’on l’avait libéré de ces trois jours d’enfer.

Mais dans son esprit obscurci par les dernières brumes de sommeil s’accrochant à lui, il ressentait la brûlure de la torture comme si c’était hier. Et pourtant, sept années s’étaient déjà écoulées. Il gémit doucement de nouveau. Il sentait les gouttes de transpiration couler sur son front. Il essayait vainement de se forcer à se réveiller.

Tu peux le faire…vas-y…réveille-toi !

Finalement, ce fut un bruit extérieur qui le fit sursauter dans son demi-sommeil. Il ouvrit les yeux et s’assit, haletant, droit comme un i sur son futon. Les yeux écarquillés par la peur, les poings serrés devant lui dans une posture de défense, il peinait à retrouver sa respiration. Il tenta d’avaler sa salive mais il avait la bouche sèche comme du papier de verre. Il observa le plus silencieusement possible la pièce, essayant de comprendre quel était ce bruit qui l’avait réveillé.

La pièce était telle qu’il l’avait laissée en allant se coucher. Il adorait sa chambre. C’était son havre de paix. L’ambiance très zen qui se dégageait de la décoration asiatique lui apportait réconfort et calme quand il en avait besoin. Un immense panneau japonais coulissant en papier séparait la chambre de la pièce principale. Des lithographies du mangaka Jirô Taniguchi encadrées dans de beaux cadres de bois sombres parsemaient les murs. Le clair de lune faisait briller le parquet blond  et se reflétait sur le petit autel bouddhiste formé d’une simple console posée contre un mur. Le silence régnait dans la pièce. Adam jeta un coup d’œil au réveil posé près de lui. À peine minuit. Autant dire que ça ne faisait qu’une heure qu’il dormait.

Il soupira. C’était bien sa veine. Juste quand il devait se lever tôt pour la sortie scolaire prévue demain. Il emmenait sa classe de maternelle voir l’Aquarium pour profiter des nouvelles attractions après les récents travaux. Il décida de se lever pour aller boire un verre d’eau. Silencieusement, il se rendit jusqu’à la cuisine, prit un verre dans le placard et se servit au robinet. Il s’assit au comptoir de la cuisine. Venir là faisait toujours des merveilles. Il admira le comptoir lisse et les ustensiles suspendus dans un ordre précis, toujours le même. L’ordre était important pour lui. S’il arrivait à organiser l’espace autour de lui, il pouvait espérer organiser ses pensées de la même façon. Tout était une question de contrôle. En observant les ustensiles suspendus, encore et encore, de gauche à droite, puis de droite à gauche, il retrouva un certain contrôle sur lui-même. Il inspira profondément, tentant de jauger s’il pouvait retourner au lit sans crainte d’une autre vague de cauchemars. Tout lui semblait en ordre maintenant.

Il rinça son verre d’eau, l’essuya, le rangea et repartit se laver les mains et le visage dans la salle de bain. Il était parfaitement calme à présent et prêt à dormir. Il se rallongea dans son lit et ferma les yeux.

© copyright Alex C. Clarke – Rêves #2.

 

Voilà ! J’espère que ça vous a plu et que ça vous donnera envie de patienter encore un peu pour la suite.

Passez une belle soirée 😉

le_barrage_de_nuit__095337500_1234_06032007

 

Alex xxx

AlexClarke-French-logo-jayAheer2015-blue-white

Publicités

3 réflexions sur “Un extrait du tome 2 en avant-première !

  1. Bonsoir,
    Pourquoi… Pourquoi joue tu à la sadique avec nos petits nerfs.
    La suite… Elle est où la suiteeeeeeee 😢😢😢😢
    Très bon début en tout cas, vivement le reste
    Bon continuation dans ton oeuvre…. Mais vite ❤❤❤❤

    J'aime

  2. Pingback: Un Nouveau Rêve (Rêves, Tome 1) – Alex C. Clarke | Mille et une Pages

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s