Les pirates, une bande d’hypocrites

Je sais, je sais, ça ne sert à rien, mais bon sang que ça fait du bien.

Aujourd’hui je pousse un énorme coup-de-gueule1

Dans les jours suivant une sortie, tous les matins je regarde les ventes du livre qui vient  de naître, ce bébé que j’ai mis du temps à peaufiner. Ce bébé que mes bêta et amis ont relu avec moi, m’ont aidée à rendre meilleur, à traquer les fautes et les répétitions.

Si vous êtes parent, vous savez ce que c’est. On les a bercés au creux de nous pendant tout le temps de la gestation. On en a bavé pour le faire sortir, et, quand il est enfin là, présent aux yeux de tous, alors que nous, on le connait depuis longtemps déjà, c’est un émerveillement et pétrifiant à la fois.

Bebe-lisant

Terres de Rêve, c’est l’aboutissement de semaines de dur travail, à me lever à 4h30 du matin, et à me coucher, épuisée à 22h. À bosser comme une cinglée pour qu’il soit prêt à temps. Ah oui, parce que ça, je ne vous l’ai pas déjà dit. Prêt à temps parce que la date de sortie choisie, le 13 septembre, c’est certes l’anniversaire d’Adam, mais ce n’est pas une date choisie par hasard. C’est aussi l’anniversaire de mon homme, mon petit mari qui a si patiemment supporté toutes mes absences, mes longues discussions avec mes bêta et de devoir gérer la maisonnée pendant que je travaillais.

J’ai un mari formidable et la date de sortie, c’était un petit cadeau supplémentaire, pour le remercier de ces semaines de soutien inénarrable.

KONICA MINOLTA DIGITAL CAMERA

Le premier jour je suis ravie. De très bonnes ventes, presque aussi bonnes que la sortie américaine du premier. Et le second ?! bim ! Les ventes ont chuté…

Et j’avais beau chercher, je ne trouvais pas d’endroit où apparaissait mon livre en piratage. Donc je me suis dit que c’était comme ça, et puis tant pis.

Ce matin, je reçois un message privé d’une collègue qui a pris le temps, et je l’en remercie grandement, de m’avertir qu’elle avait trouvé mes deux tomes sur un site bien connu de téléchargement.

piratage-Web-IDBOOX-300x243

Pourquoi ne pas télécharger ?

Parce que, bon sang de bois, et croyez-moi je fais mon possible pour rester polie, les 200 téléchargements qui se sont faits en quelques jours sur ce site, c’est mon revenu que vous me volez. Vous, pirates, vous n’êtes qu’une bande d’HYPOCRITES. Vous croyez soutenir les auteurs en likant les posts sur Facebook, en retweetant les infos ?! Mais BANDE DE PIGNOUFS !!! C’est mon seul revenu, cet argent !

Ce que vous volez, en téléchargeant mon livre, ce n’est pas que mon travail littéraire. C’est de la nourriture que j’achète pour mes enfants, leurs fournitures scolaires et leurs fringues, leurs chaussures. Je VIS avec cet argent. J’en ai BESOIN ! Je n’ai pas un travail à côté qui me permettrait de survivre autrement !

Alors, la prochaine fois qu’on vous propose des bouquins gratuits, pensez à l’auteur, pensez à la peine que vous lui faites en volant son travail, et pensez à son foyer à qui vous dérobez de l’argent qui lui est précieux.

Honnêtement, que vous piratiez un Marc Levy qui gagne des millions, je ne trouve pas ça bien, mais il est millionnaire déjà… Moi, j’en suis très loin. Sans être au RSA, je ne nage pas dans le pognon, à la Picsou. Ce n’est pas pour grappiller trois sous. C’est mon revenu, réellement.

Ce qui vous pend au nez, si vous continuez, c’est que les auteurs, dégoûtés, cessent d’écrire.

Merci de m’avoir lue.

Alex, triste et en colère.

Logo auteur en deuil

 

Publicités

Tribune contre le piratage

Ah ben oui, ça y est…À peine le blog ouvert, ça y est, je râle ! Voici une tribune que j’ai écrite il y a quelques temps et publié sur Facebook, mais je ne sais pas pourquoi, elle avait disparu… Voici donc Tribune contre le piratage, le retour ! 648x415_drapeau-arc-en-ciel-symbole-communaute-homosexuelle J’ai toujours pensé que si j’écrivais, je serais heureuse qu’on pirate mon livre car pour moi c’était un signe qu’on aimait l’auteur et le livre. J’ai d’ailleurs, et je l’avoue avec beaucoup de honte, par le passé, succombé à l’appel des sirènes.

Eh oui, caché derrière son ordinateur, c’est si facile de se dire que ce n’est pas du vol.

Et pourtant.

Je suis aujourd’hui la maman d’un merveilleux bébé. J’ai mis trois mois pour l’enfanter. Deux autres mois pour lui donner la becquée et le parfaire avant d’oser le présenter d’abord à ma famille, puis sur Wattpad, une plate-forme de lecture en ligne gratuite (et légale) puis enfin, le grand saut avec l’auto-publication sur Amazon.

Pour ceux qui ne se sont jamais posés la question, cela nécessite une certaine dose de courage et d’humilité avant de publier son livre. Comme j’avais eu la chance d’avoir des commentaires très positifs sur Wattpad au fur et à mesure de la parution des chapitres, j’avais une petite idée de ce qu’allaient penser les lecteurs à la publication. Concernant mes espoirs de vente, je pensais que ceux qui m’avaient suivi achèteraient peut-être le produit fini et amélioré. Peut-être également certains membres de ma famille, ainsi que quelques amis proches.

Quelle ne fut donc pas ma surprise d’entrer très vite dans les meilleures ventes de littérature sentimentale.

Ah ! Je ne vous l’ai pas dit ? Toutes mes excuses… Mon livre s’appelle Un Nouveau Rêve. C’est une histoire d’amour dont la particularité réside dans le genre des personnages. C’est un roman gay. C’est l’histoire de deux hommes aux passés difficiles que les hasards de la vie mettent en contact et qui tombent amoureux. (NB : oui, je sais, je viens de le dire dans le post précédent, mais gardez en tête que c’est le piratage, le retour et que donc au moment où j’ai écrit cet article, ce blog n’existait pas…hehe)

En France, c’est un genre littéraire peu connu, parce qu’on considère souvent, à tort, que d’un, les romans sentimentaux c’est bien connu, ce n’est pas vraiment de la littérature, et de deux, les romans gays sont pour les gays et sont forcément des romans érotiques voire pornographique.

Si vous vous penchez sur la question cinq minutes, vous verrez que dans les pays anglo-saxons, les romans m/m (pour male/male) sont légions et que tous ne sont pas érotiques, au contraire. Les auteurs sont bien plus nombreux qu’en France et le genre est reconnu comme un véritable genre littéraire à part entière. De plus, le lectorat est très majoritairement féminin…

Bref, donc, me voilà propulsée dès les premiers jours dans le top 5 en littérature sentimentale et même parfois, certains jours, à la première place.  Je suis ravie, je suis aux anges, je n’y croyais pas. Aha ! Eh bien j’ai bien fait de me dire que cela n’allait pas durer.

Car que se passa-t-il au matin du sixième  jour ? Dieu créa les sites de téléchargement gratuit. grrr Parmi eux, un site au Canada qui fut le premier à me voler ma propriété pour la déverser sur le monde. Puis un deuxième site basé en Afrique du Nord. Puis, enfin, le coup de grâce, Ebooks-gratuit.com, la plus grosse plate-forme (NB : Depuis, et extrêmement rapidement après ma demande, Ebooks-gratuits.com a retiré mon livre du site. Je leur en suis infiniment reconnaissante.). Alors, oui j’essaie bien sûr de faire entendre raison à ces personnes et de leur demander d’enlever mon livre. Mais c’est comme la grippe, chaque fois que quelqu’un en guérit, vingt autres personnes l’ont déjà attrapé. Alors que faire ? N’existait-il pas une loi contre le piratage ?

Est-ce que je vais continuer à perdre de l’argent durement gagné à la sueur de mes doigts ? Est-ce que je vais laisser faire ces gens qui osent pirater mon cerveau ? Si les gens veulent mon livre, il est disponible gratuitement à l’emprunt sur Kindle Unlimited et s’ils veulent le garder, il ne coûte « que » 3,99€. Je ne crois pas qu’acheter un livre à se prix là empêche qui que ce soit de nourrir ses enfants ou oblige les gens à faire la queue aux Restos.

La culture a un prix. Celui du travail des auteurs. Des gens qui mettent leurs tripes sur la table à chaque fois qu’ils écrivent un livre. Des gens qui ont peur du jugement des autres sur leur bébé mais qui osent se mettre à nu devant potentiellement des millions de personnes.

Bonjour, je m’appelle Alex C.Clarke, je suis auteur de romans m/m et fière de l’être. Au quotidien, je lutte pour les droits LGBT, contre l’injustice, pour l’amour pour tous et contre le piratage.

Aidez-moi dans cette lutte.  Boycottez les sites de téléchargements gratuits.

Alex

Sur Facebook : Alex C. Clarke

Sur Twitter : @ACClarkeAuthor AlexClarke-French-logo-jayAheer2015-blue-white